Sparknews

Sparknews

Sept initiatives pour la vie sauvage

Le mardi 3 mars 2020 se déroulait World Wildlife Day, la journée mondiale de la vie sauvage. Depuis 1970, nous avons perdu en moyenne 60% des mammifères, oiseaux, poissons et reptiles de la planète à cause des activités humaines. Et même si cette destruction s’arrêtait il est estimé qu’il faudrait cinq à sept millions d’années à la Terre pour s’en remettre d’après un rapport de la WWF. Néanmoins il existe de nombreux organismes travaillant à accélérer cette reconstruction. Voici sept d’entre eux.

AI for Earth : Tendre l’oreille aux éléphants

L’initiative AI for Earth de Microsoft vise à soutenir, par la mise à disposition de technologie de pointe, les initiatives de protection de l’environnement. En République Centrafricaine, un des projets soutenu par le fond de Microsoft consiste à enregistrer des milliers de sons d’éléphants pour analyser et comprendre leur langage. De cette manière, les scientifiques et gardiens de la vaste forêt tropicale dans laquelle se cachent ces éléphants, pourraient intervenir plus rapidement et efficacement en cas de braconnage. Vous pouvez en apprendre plus dans cet article de la BBC.

Groupe d'éléphants près d'une forêt en République Centrafricaine
Groupe d'éléphants des forêts à la lisière de la jungle. Dzanga-Sangha Special Reserve. République Centrafricaine Par Getty Image Getty image

Floride : Extinction des feux pour les tortues

Du premier mars au 31 octobre à lieu la période d’éclosion pour les tortues de mer. Dans le sud de la Floride aux Etats-Unis, les habitants de la ville de Palm Beach vivant à proximité de la côte ont pour interdiction d’utiliser toute source de lumière artificielle. En effet, les sources de lumière artificielle pourraient désorienter les bébés tortues et les dévier de leur course vers l’Océan Atlantique. La ville de Palm Beach a donc mis en place une politique dite “lights-out policy”, restreignant l’usage de toute lumière artificielle le long des plages où éclosent les oeufs de tortues. Cette loi insolite est mise en lumière dans un journal local.

Un groupe de bébés tortues rampant sur la plage
Un groupe de bébés tortues rampant sur la plage Image de Pixabay

Oracabessa Bay Fish Sanctuary : Raviver la biodiversité sous-marine

En 2011 la situation dans la baie de Oracabessa en Jamaïque était très mauvaise. 91% des récifs coralliens s’y trouvant étaient considérés comme dégradés d’après un rapport de la National Environmental and Planning Agency, l’agence responsable de l’environnement en Jamaïque. De plus, la pêche à outrance avait dépeuplé la baie de ses poissons les plus imposants. Mais grâce à de nouvelles initiatives et protections environnementales, l’écosystème de la baie semble se remettre doucement de ces changements. Vous pouvez lire en détail les résultats de ces mesures dans cet article.

Les eaux poissonneuses de la baie d'Oracabessa
Les eaux poissonneuses de la baie d'Oracabessa Photo de jamaican.com

Dispositif Suricate : Des suricates sauvent les rhinocéros en Afrique du Sud

Le parc national de Kruger en Afrique du Sud en plus d’être la plus grande réserve nationale du pays, est également une incroyable source de revenue. Avec ses quinze millions de visiteurs annuels venant y dépenser un total de huit milliards de dollars, la protection des espèces vivantes qui peuplent le parc est désormais la priorité numéro une des autorités locales. Pour cela d‘énormes radars de 12 mètres de haut fonctionnant à l’énergie solaire appelés “Dispositif Suricate” ont été déployés un peu partout dans le parc, surveillant les animaux et particulièrement les rhinocéros, très souvent ciblés par les braconniers.

Un rhinocéros du Parc National de Kruge
Un rhinocéros du Parc National de Kruger Image de Pixabay

Convention de Bonn : De nouvelles protections pour les jaguars et les éléphants d’Asie.

La convention de Bonn a pour but de protéger toutes les espèces d’animaux migratoires à travers le monde. Elle est entrée en vigueur en 1983 et a été signée par plus de 129 pays. Enfin, lors du dernier sommet de la convention en Inde, les jaguars et éléphants d’Asie y ont été intégrés et bénéficient donc de protections supplémentaires.

Un jaguar, troisième plus grand félin au monde
Un jaguar, troisième plus grand félin au monde Image de Pixabay

Koala Hospital : Guérir les koalas blessés

L’hôpital pour koalas de Port MacQuarie à ouvert ses portes en 1973, année depuis laquelle il continue de soigner les koalas blessés. Désormais, et surtout depuis les feux qui ont ravagé l’Australie durant l’été 2019, son travail est devenu indispensable pour soigner les centaines de koalas blessés par la catastrophe. Vous pouvez en apprendre plus sur Clay Mueller, un étudiant consacrant son temps à l’hôpital dans cet article de Portnews.

Une koala et son petit dans leur enclot
Une koala et son petit dans leur enclot Image de Pixabay

Polar Bear International : Apprendre à mieux connaître les ours polaires

Saviez-vous que les ours polaires pèsent à peine un demi-kilogramme à la naissance ? Mais en grandissant ils deviendront le plus gros prédateur quadrupède de la planète pouvant peser jusqu’à 600 kilogrammes ! L’organisation Polar Bear International, en plus de contribuer à la protection de cette espèce, l’a également longuement observée. Ils vous proposent donc d’en savoir plus sur ces magnifiques créatures.

Deux ours polaires sur la banquise
Deux ours polaires sur la banquise Image de Craig Taylor/ Polar Bear International

A Sparknews, nous pensons que la vie sauvage ne devrait pas être l’affaire que d’une journée. Après en avoir appris un peu plus à propos de ces excellentes initiatives, vous pouvez, si vous le désirez, vous engager auprès d’elles par volontariat ou dons. Vous pouvez également en apprendre plus sur la faune sauvage en général sur le site de la WWF et donner votre voix à la planète.

X