Sparknews

Sparknews

Startupper de l’année : le challenge des jeunes entrepreneurs dans près de 60 pays

Les idées ont besoin d’énergie pour grandir et devenir de grandes réussites. Total propose d’apporter cette énergie à travers un challenge mondial destiné aux jeunes startuppers qui s’appuie sur les écosystèmes de l’innovation sociale. Sparknews est fier de s’associer à ce Challenge qui fait la part belle à l’innovation sociale dans près de 60 pays à travers le monde.

Après un premier succès dans 34 pays africains francophones où le groupe Total est implanté, la seconde édition arrive à grand pas. Ce Challenge est donc une occasion unique pour les entrepreneurs locaux qui s’attaquent aux grands défis de notre temps.

Total souhaite soutenir les idées et les projets qui trouvent des solutions positives à des problèmes de société comme la santé publique, l’accès à l’électricité ou la démocratisation de l’éducation. Parmi les lauréats de l’année dernière figuraient entre autres un projet de briquettes de biomasse à base de déchets agricoles 🇸🇳, des pompes solaires mobiles 🇪🇬 ou encore une appli d’urgence pour femmes enceintes 🇨🇲.

Pourquoi pas vous ?

Les critères pour participer à ce concours sont simples. Il faut être âgé de 35 ans maximum et posséder la nationalité du pays dans lequel on concourt. Le projet porté doit être au stade d’idée ou être une startup créée au cours des deux dernières années. Enfin, l’impact social et sociétal, le caractère innovant et la faisabilité du projet seront enfin décisifs pour les jurys.

Qui connaît mieux ces projets ou idées en germe et leurs valeurs que les acteurs de l’écosystème local ? Sparknews est donc fier de s’appuyer sur des partenaires de terrain reconnus et des incubateurs, associations ou soutiens locaux. Parmi eux :

Ashoka (global), INCO (global), Gawad Kalinga (Philippines), NESsT (Roumanie), ACSE (Algérie), La Fabrique (Burkina Faso), Lab’ESS (Tunisie), Incubons (Madagascar), Africa Matters Initiative (Namibie et Zimbabwe), xHub Addis (Ethiopie), Sistema B (Chili), Bongohive (Zambie), La Turbine (île Maurice) Cipmen (Niger), Bidaya (Maroc), JA Gabon (Gabon), Neosol (Angola), Hadina RIMTIC (Mauritanie), Wenaklabs (Tchad), Angkor Hub (Cambodge), Pakistan Microfinance Network (Pakistan), Caribbean Climate Innovation Centre (Jamaïque), Unreasonable Mexico (Mexique), Funglode (République Dominicaine) ou encore PRISM (Polynésie).

Ces partenaires locaux auront notamment la lourde responsabilité d‘évaluer les dossiers des entrepreneurs de leur pays en janvier 2019 pour sélectionner les finalistes.

Une immense opportunité à la clef

Les heureux lauréats du Challenge Startupper de l’Année bénéficieront donc d’un prix financier, de visibilité et d’un accompagnement pour leur projet. Le jury décernera également un label Coup de Cœur Féminin dans chaque pays. Car, lors de la première édition du Challenge en 2016-2017, seuls 13 % des participants étaient en réalité des participantes. Pour lutter contre une possible auto-censure, ce prix spécial devrait donc inciter chacune à tenter sa chance !

Ceux qui se sentent l’étoffe du Startupper de l’Année ont jusqu’au 13 novembre pour présenter leur candidature sur le site :

Sparknews

© Sparknews 2018 – Mentions légales – Contact

X