Sparknews

Sparknews

Sparknews au Cleantech Open Forum

Mercredi 6 novembre 2019 Sparknews s’est rendu à une nouvelle édition du Cleantech Open Forum, le rendez-vous des start-ups tech françaises engagées dans la transition climatique et environnementale. Depuis 10 ans, le concours a fait émerger des projets innovants, comme le gagnant de l’édition 2014: Ÿnsect. L’entreprise élève des insectes pour nourrir poissons d’élevage et animaux de compagnie. Ÿnsect est aujourd’hui nommée par la French Tech parmi les 40 start-ups du numérique les plus prometteuses de France.

Cleantech Open Forum 2019 au siège Business France, le 6 novembre à Paris © Cleantech Open France

Mais qu’est ce que la cleantech? C’est un secteur qui regroupe les techniques et services industriels qui utilisent les ressources naturelles, l’énergie, l’eau et les matières premières pour améliorer leur efficacité et productivité. L’objectif principal étant d’être respectueux de l’environnement.

Le festival était organisé par le Cleantech Open France et accueilli par Business France. C’était pour nous l’occasion de découvrir de nouvelles start-ups innovantes, à différents stades de développement: de l’idée à peine concrétisée au projet abouti. Au programme de la journée: une présentation des start-ups lauréates du Cleantech Open Forum 2019, des ateliers thématiques pour échanger sur ces nouveaux sujets, des rencontres pour découvrir l’écosystème cleantech et enfin l’annonce du grand gagnant du concours.

Début du festival Cleantech Open Forum 2019 © Morgane Guérin, Sparknews

L’après-midi a débuté avec une session de pitchs des entreprises concourantes. La start-up AFULudine a ouvert la compétition avec une présentation de son projet. La société produit des lubrifiants 100% Made in France, respectueux de l’environnement et inoffensifs pour l’Homme.

Elle a été suivie par GreenGo, un système de consigne. En effet, la compagnie propose à des entreprises et restaurants de remplacer leurs emballages plastiques par des bocaux en verre. Après utilisation, leurs clients peuvent les déposer dans un point de collecte GreenGo en échange d’une remise directement envoyée sur leur application. Depuis sa création en novembre 2018, GreenGo a permis d’éviter 100kg de déchets.

K-Ryole avait fait une apparition l’année dernière lors d’une soirée du Club Science et Innovation Positive pour présenter son projet innovant de remorque électrique pour vélo. La particularité de leur remorque est qu’elle peut transporter jusqu’à 250kg sans effort, que ce soit à la main ou à vélo. Cette fois-ci, l’entreprise a concouru avec sa machine KROSS, un chariot de manutention destiné au BTP pouvant transporter jusqu’à 450kg grâce à un système de portique modulable. L’objectif reste de déplacer ces charges sans effort, et d’ainsi limiter les accidents du travail et ouvrir ces secteurs de métier aux femmes.

Neolithe, quant à elle, propose de construire les routes du futur tout en réduisant les 6% d’émissions de gaz à effet de serre produits par les 30 million de tonnes de déchets enfouis ou incinérés chaque année en France. L’idée de cette jeune pousse est de transformer les déchets non-recyclables en un granulat utilisable dans l’industrie de la construction. Cette solution permet une approche locale de la revalorisation des déchets tout en restant au prix du marché.

PowerUp était également présent au Cleantech Open Forum, pour présenter son idée innovante. Finaliste EDF Pulse 2018, la start-up s’attaque à l’optimisation de batteries. Son objectif est de considérablement augmenter la durée de vie de ces dernières pour réduire l’impact de leur utilisation. Grâce à cette optimisation, les coûts de maintenance et remplacement des batteries sont réduits, ainsi que les déchets liés à la production.

Sereema, prix de la start-up 2018 des Trophées de la Transition Énergétique organisés par L’Usine Nouvelle, vise quant à elle à améliorer l’efficacité des 400 000 éoliennes déjà installées dans le monde. En effet, elle installe des boitiers dotés de capteurs sur les éoliennes pour contrôler et optimiser leur performance, jusqu’à gagner 5% sur le rendement de l’installation.

WIND my ROOF propose aux entreprises et aux collectivités de réduire leur facture d’électricité en prenant part à la transition écologique. Pour ce faire, l’entreprise a créé des éoliennes de toitures horizontales de 2m de long. Leur forme et positionnement sont étudiés pour permettre de récupérer efficacement et d’accélérer un vent souvent faible en milieu urbain ou péri-urbain.

Enfin, l’entreprise xRapid a présenté ses différents projets. A l’origine, la start-up avait développé un test pour détecter la Malaria à bas coût, grâce à une intelligence artificielle qui nécessite seulement un iPhone et un microscope. Depuis, xRapid a fabriqué un microscope automatisé capable de détecter des fibres d’amiante dans un échantillon d’air.

Suite à la présentation des lauréats, nous avons pu prendre part à différents ateliers thématiques pour approfondir les sujets spécifiques aux start-ups cleantech. Après un après-midi de rencontres et découvertes, il était enfin temps de découvrir le grand gagnant du Cleantech Open Forum 2019.

Cette année, c’est PowerUp qui a remporté le concours et aura l’honneur de représenter la France aux Cleantech Open Forum aux USA !

Vous avez réussi à concrétiser une idée tech innovante grace à des ressources naturelles ? Tentez votre chance à l’édition 2020 du Cleantech Open Forum !

X