Sparknews

Sparknews

Qui sont les lauréat•e•s 2019 des Trophées Handitech ?

Remise des trophées de La Handitech en novembre 2019 au Hub Bpi France © La Handitech

On vous en parlait cet été : l’association La Handitech décerne chaque année ses trophées aux entrepreneur•e•s qui mettent le numérique au service des personnes en situation de handicap. A la clé, une dotation de 5000€, une interview dans le Figaro publiée le 19 novembre 2019, une adhésion à l’association La Handitech, un accompagnement par bpifrance et le Réseau Entreprendre et un diagnostic juridique et règlementaire par le cabinet Avocats Vignier. Alors que les précieux trophées ont été décernés lundi 18 novembre au Hub de Bpi France, retours sur les grands gagnant•e•s de cette édition.

Dans la santé, Circles et son vélo à stimulation électrique pour les personnes tétraplégiques

Circles, c’est la rencontre entre Amine Metani et Vance Bergeron. Ce dernier, Directeur de Recherche CNRS au sein du Laboratoire de physique de l’École Nationale Supérieure (ENS) est un féru de cyclisme et tétraplégique. Il a notamment participé à la compétition internationale « Cybathlon » avec le tricycle couché doté de stimulateurs électriques musculaires de Circles. Développer l’activité physique des personnes tétraplégiques par l’électrostimulation permet notamment de réduire la survenue de maladies et lésions secondaires dont les escarres, l’hypotension ou l’ostéoporose.

Crocos go digital détecte les dysfonctionnements cognitifs des enfants de 5–15 ans

Créée il y a à peine plus d’un an, la start-up Crocos Go Digital utilise des outils numériques pour démocratiser les possibilités de détection des dysfonctionnements cognitifs. Ces outils de repérage interviennent en amont des diagnostics complets effectués par des spécialistes. A l’aide de robots, de drones et de systèmes électroniques, l’enfant va devoir réagir à des exercices de mémoire courte, de logique, de planification ou encore d’inhibition.

Pour une meilleure mobilité des déficient•e•s visuels, l’application Ezymob les accompagne dans les transports en commun

Via la reconnaissance vocale de leur téléphone, les personnes aveugles ou malvoyantes pourront bientôt programmer un trajet d’un point A à un point B sur l’application Ezymob. L’application va tout d’abord leur proposer un itinéraire, puis le ou la guider dans la rue en transmettant des instructions vocales. Arrivé•e à la gare, elle permet d’identifier les tourniquets, les passages d’un quai à un autre, les portes du train ou un siège disponible. Avec une application à 70% développée avec des fonctionnalités en test, leur jeune équipe est en train de créer une structure juridique.

Pour favoriser l’emploi des personnes autistes, MACA a développé l’outil Collective Science

MACA ou Mapping Autistic Cognitive Abilities (Cartographie des capacités cognitives des autistes) est un programme de recherche sur la cognition autiste porté par le CNRS et l’EHESS qui a développé le dispositif Collective Science. Ce dernier permet une collecte mutualisée de vastes jeux de données scientifiques concernant les facultés cognitives et perceptives des personnes autistes, et détecter les possibles hyper efficiences. A partir de ces données et en partenariat avec Auticonsult, une entreprise de conseil en informatique dont tous les consultants sont autistes, MACA travaille à la création d’outil RH permettant la détection des aptitudes cognitives et perceptives exceptionnelles chez les personnes autistes.

Et catégorie étudiant•e, Enoskelet veut renforcer musculairement les articulations d’enfants atteints de paralysies cérébrales

A destination des enfants atteints de paralysie cérébrale qui ont des problèmes de contrôle moteur, Enoskelet a développé un exosquelette. Marcher avec permet aux enfants de se rééduquer, en répétant un schéma de marche correct. Profitant de la plasticité cérébrale importante des enfants, des liaisons neurologiques fonctionnelles se recréent. Si un prototype fonctionnel n’a pas encore vu le jour, l’étudiant-entrepreneur Amaury Ciurana y travaille avec le Centre hospitalier universitaire de Toulouse, SUPAERO et les laboratoires de recherches LAAS-CNRS.

Tous ces projets ont été lauréats des trophées de La Handitech en 2019. Cet évènement récompense les jeunes pousses françaises qui développent des technologies innovantes au profit des personnes handicapées ou en perte d’autonomie. Rendez-vous en 2020 pour la quatrième édition !

X