Sparknews

Sparknews

Pourquoi notre DG Sandra de Bailliencourt rejoint le Board de FEST ?

Le 12 juin dernier, le réseau France Eco-Sociale Tech (FEST) a annoncé le renouvellement de son conseil d’administration formé de 15 membres. A l’occasion de cette assemblée générale constitutive, la directrice-générale de Sparknews, Sandra de Bailliencourt a rejoint l’aventure.

Qu’est-ce que FEST ?

Il s’agit du réseau français des acteurs de la Tech for good. Derrière cet anglicisme, une conviction : que la technologie n’a de sens que si elle a l’intérêt général en son coeur et qu’elle tente de relever les défis de l’urgence sociale et climatique. Le collectif FEST propose alors de fédèrer les entrepreneurs mettant l’innovation scientifique et technologique au service du bien commun. Tout comme Sparknews, le FEST utilise comme grille de lecture les 17 Objectifs de Développement Durable que l’ONU a adopté en 2015 pour 2030 (sont inclus la lutte contre la crise climatique, atteindre l’égalité entre les genres, une consommation responsable et durable etc…)

Né en 2018, nous avions rencontré le collectif à Viva technology, rendez-vous international de l’innovation. Trois enjeux structurants avaient alors été identifiés: rassembler entrepreneurs et investisseurs de la tech for good, se faire le porte-parole des revendications de l’écosystème et faire rayonner ses valeurs et enjeux auprès du plus grand nombre. Une première étape avait été la cartographie de l’écosystème Tech & Science en France. Consultable en ligne, Sparknews y était déjà présenté comme un acteur structurant du secteur Tech 4 Good. Depuis FEST a multiplié les publications : une cartographie des entrepreneurs Tech 4 Good, un après-midi de conférences en janvier sur les Clefs de l’essor de la TechForGood, une publication pratique sur les statuts juridiques adaptés à ces nouvelles structures et une autre sur les financements disponibles.

Le nouveau Conseil d’administration de FEST se réunit au Liberté Living Lab le 12 juin 2019 © Judith- Laure Mamou-Mani

Quelles nouvelles étapes pour cette seconde année ?

Abritée par France Digitale, l’association a fédéré et animé une communauté engagée avec 150 adhérent•e•s en un an. Comment aller plus loin ? C’est la responsabilité du nouveau Conseil d’administration ainsi que deux co-président•e•s élu•e•s par les adhérent•e•s le 12 juin 2019, Eva Sadoun, de Lita.co, et Jean Moreau de Phénix. Pour renforcer les relations entre membres du réseau, des rendez-vous mensuels d’échanges de bonnes pratiques seront notamment organisés, ainsi que des partages d’expérience entre pairs et des connexions entre porteurs de projets Tech For Good et investisseurs à impact. FEST va également poursuivre son rôle de plaidoyers ur les enjeux structurants de financement et de fiscalité nécessaires. Eva Sadoun, co-présidente, a fixé un objectif ambitieux : faire passer les Tech’ For Good du marché de niche à la norme :

Que ce soit dans le monde de la finance ou de la tech, le modèle économique qui primera sera celui qui intégrera des objectifs de résolutions des grands enjeux de développement durable pour construire une économie résiliente et positive pour l’environnement et la société.

Le nouveau Conseil d’administration lors de l’Assemblée-Générale constituante de FEST au Liberté Living Lab le 12 juin 2019 © France Eco-Sociale Tech

Et Sparknews dans tout cela ?

Nous suivons l’aventure FEST depuis ces débuts et nous nous reconnaissons totalement dans ses valeurs. Nous sommes convaincus que le numérique regorge d’opportunités pour répondre aux grands enjeux de notre temps, avec déjà quelques belles réussites.

Dans l’Impact Journalism Day 2015, nous mettions en avant Rainforest Connection, une entreprise américaine qui recycle les téléphones portables en dispositifs d’écoute autonomes alimentés à l’énergie solaire pour surveiller et localiser l’activité des scies à chaîne à grande distance et ainsi stopper la déforestation. Depuis 2016, nous sommes à Vivatechnology pour y proposer des tours se concentrant sur les jeunes pousses dont l’innovation s’allie à l’interêt général, ainsi qu’une carte #PositiveImpact. En 2019, nous proposions également aux membres du Club de l’Innovation Positive de Londres de se réunir à ce sujet.

Qu’il s’agisse de Phénix, de Latitudes ou de lita.co, nous avons été ravis d’amplifier les belles réussites des organisations qui sont représentées dans le collectif. Rejoindre le conseil d’administration, c’est pour Sandra et l’ensemble de l’équipe une façon d’aller plus loin dans le soutien apporté au collectif.

Vous vous reconnaissez dans la mission, les valeurs et le collectif FEST ? Rejoignez le mouvement pour écrire ensemble le deuxième chapitre du réseau de la Tech for Good en France

X