Sparknews

Sparknews

Les solutions pour le climat :  Énergie

Le secteur de l’énergie représente 35% des émissions globales de gaz à effet de serre, il s’agit donc du plus gros contributeur au changement climatique. Partout cette industrie est en train de vivre une transition audacieuse et sans-précédent vers les énergies renouvelables. Par exemple : le Costa Rica produit presque 100% de son électricité depuis des sources renouvelables. Comment assurer un accès égal aux énergies propres partout dans le monde. Découvrez à travers cet article cinq initiatives qui visent à rendre le secteur de l’énergie plus propre et plus accessible à tous #Ideas4Climate

Pendant la COP24, 20 grands journaux économiques vous font découvrir des projets innovants pour basculer vers une économie bas carbone. L’opération internationale de journalisme collaborative Solutions and Co, regroupe 20 journaux internationaux, dont The Financial Times, Les Echos, Kommersant, Hindu Business Line, Yicai Global, Forbes Afrique et El Economista. L’opératon SolutionsandCo est coordonnée par Sparknews avec le soutien de la Solar Impulse Fondation, le Climate Groupe et UN Global Compact France

L’Angola, grand producteur de pétrole du continent Africain, s’oriente vers les énergies renouvelables avec des entreprises comme LTP Energias

L’Angola est le deuxième pays producteur de pétrole du continent Africain, en effet le pétrole représente environ 1/3 de son PIB et plus de 95% de ses exportations. La chute brutale et prolongée du prix du pétrole depuis la mi-2014 a eu un impact significatif sur l’économie nationale. En même temps, le pays s’est engagé dans un plan ambitieux de réduction des émissions de GES dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat. En effet, l’Angola prévoit de réduire les émissions de GES de 35% d’ici 2030 et, dans le meilleur des cas, le pays pourrait réduire de 15% supplémentaires des emissions de GES, pour un coût global de plus de 14,7 milliards USD. En lire plus sur The Hindu Business Line (en anglais).

Luís Figueiredo utilisant un filtre à eau alimenté par une batterie alimentée à l’énergie solaire © Lídia Onde

En Chine, Pioneer Energy veut faciliter le stockage des énergies renouvelables grâce à un procédé thermique innovant

Afin d’assurer le développement économique et social au niveau national, l’efficacité énergétique a été incluse dans le douzième plan quinquennal de la Chine. Pioneer Energy est une société spécialisée dans le stockage thermique qui se concentre sur le développement d’une technologie de stockage de chaleur. Pioneer Energy s’engage à développer une technologie d’énergie propre et d’économie d’énergie hautement efficace. La chaleur est absorbée ou libérée lorsque le matériau passe du solide au liquide et vice-versa ; les matériaux agissent donc comme accumulateurs d’énergie thermique. Cela permet de compenser l’intermittence des énergies renouvelables et d’offrir une solution pour le chauffage des habitations, de l’eau, des entreprises, etc. Cette initiative permet donc d’éviter l’usage de piles conventionnelles très polluantes. En lire plus sur Lëtzebuerger JournalVentures AfricaHindu Business LineYicai Global (en anglais) et Il Sole (en italien).

Le centre commercial Wanda Tianjin Aquacity est un des principaux projets de conversion énergétique pris en charge par Pioneer Energy © Pioneer Energy

L’entreprise nigériane Green Energy & Biofuels transforme des déchets en biocarburant

Green Energy & Biofuels (GEB) fabrique à partir de déchets (tels que la sciure et la jacinthe) des fours de cuisson verts et un gel de biocarburant à cuire (produit à partir d’éthanol renouvelable). Une solution qui, selon l’entreprise, a déjà permis d’éviter plus de 1 000 tonnes d’émissions de CO2. Au lieu de brûler des déchets rejetant des gaz à effet de serre, GEB transforme la sciure de bois en éthanol. L’éthanol est un carburant organique qui fonctionne comme l’essence, qui est 40% moins cher, qui est beaucoup moins polluant et plus sûr (pas de risque d’explosion). L’entreprise commercialise « le kit complet» (poêle et biocarburant) et s’appuie sur un «modèle de marketing social»: en encourageant tout individu à rejoindre l’entreprise en tant qu’entrepreneur afin d’étendre le marché de l’entreprise. En lire plus sur Les EchosYicai GlobalThe Hindu Business LineVentures Africa (en anglais), Expansao, Valor Econômico (en portugais) et El Economista (en espagnol).

Green Energy Biofuels (GEB) manufactures and distributes an innovative, smoke-free cook stove using ethanol gel as fuel © Green Energy Biofuels

En Russie, Wisesoil a créé un module de pré-traitement pour améliorer le rendement de la production de bio-gaz

Avec 625 millions de tonnes/an de déchets organiques, la Russie dispose d’une ressource de bio-gaz extrêmement riche et inexploitée. Ainsi, la société russe Bioenergy LLC développe un ensemble de solutions rendant le recyclage des déchets organiques plus rentable. Sa principale innovation consiste au développement d’un module de prétraitement des matières premières. La société surfe habilement sur la vague de digesteurs anaérobiques (une machine à traiter des déchets compostables). Ajouté à tout digesteur anaérobique, le module de pré-traitement WiseSoil augmente l’efficacité des installations de biogaz et le rendement en méthane de 80%. En lire plus sur Valor Econômico (en portugais), Yicai GlobalThe Hindu Business LineVentures Africa (en anglais), Il Sole (en italien), El Economista (en espagnol) et Kommersant (en russe).

Un module de pré-traitement de substrat conçu par l’entreprise WiseSoil © WiseSoil

Au Luxembourg, SWIRL a misé sur des petites éoliennes afin d’alimenter les relais de téléphone mobile

La société luxembourgeoise SWIRL a développé des solutions hybrides d’énergie renouvelable avec un concept d’éolienne capable de modifier la gestion des réseaux mobiles dans les zones hors réseau. SWIRL développe des mini-réseaux hybrides dotés d’une éolienne miniature. Ces réseaux sont capables d’alimenter indépendamment un relais de téléphonie mobile partout dans le monde presque sans rejet de CO2. À titre comparatif, une tour GSM à locataire unique alimentée au diesel consomme 12 000 litres de diesel par an, et produit 35 000 kWh par an — alors qu’une grappe éolienne intelligente SWIRL produit jusqu’à 80% de cette énergie tout en évitant la rejection de 20 tonnes de CO2/tour/an. En lire plus sur Lëtzebuerger JournalYicai Global,The Hindu Business LineVentures Africa (en anglais) et El Economista (en espagnol).

Swirl’s “hybrid” wind turbine combines energy from the wind and the sun and adapts it to its environment, making it autonomous © Swirl

Tribune par Sylvain Boucherand et Charles-Adrien Louis, cofondateurs de B&L Evolution

Dans leur éditorial Sylvain Boucherand et Charles-Adrien Louis mettent en exergue l’importance d’amplifier la dé-carbonisation du secteur énergétique. Comme le secteur de l’énergie est encore très dépendant des combustibles fossiles, les co-fondateurs de B&L Evolution mettent en avant l’importance de questioner le secteur énergétique et son fonctionnement afin de lutter de façon efficace contre le réchauffement climatique. Lire la tribune en entier sur Solutions&Co.

Tribune d’Isabelle Kosher, CEO de ENGIE

La PDG d’ENGIE analyse dans son éditorial l’importance de donner fin au paradoxe de l’accès à l’énergie. Ce paradoxe consiste en l’opposition systématique des concepts de l’accès à l’énergie à celui de la lutte contre le changement climatique. Lire cette tribune en entier (en anglais) sur Solutions&Co.

Vous, lecteurs, citoyens, dirigeants, investisseurs, consommateurs, pouvez aussi contribuer à amplifier ces solutions, pour que l’économie de demain devienne véritablement durable.

X