Sparknews

Sparknews

Performance économique et impact positif : des alliés insoupçonnés ? Réponses au Club de l’Innovation Positive Paris

Lundi 18 mars, les membres du Club de l’Innovation Positive Paris se sont réunis pour échanger sur des solutions aux grands enjeux des entreprises et de la planète. Ces projets, allant de l’impact-based finance aux robots-désherbeurs autonomes ont bénéficié d’une écoute attentive des participant·e·s prêt·e·s à les soutenir dans leurs enjeux de développement.

Christian de Boisredon, fondateur de Sparknews ouvre la soirée © Audrey Jacquet, Sparknews

Sparknews a pensé cette soirée autour d’un enjeu décisif pour l’entreprise face aux urgences actuelles : comment rendre un produit éthique et éco-responsable compétitif et performant sur le marché?

Membres de l'audience de la soirée du Club de l'Innovation Positive le 18 mars 2019 © Audrey Jacquet, Sparknews

Comment la finance peut-elle s’engager pour atteindre les objectifs du Développement Durable : connaissez-vous l’Impact-Based Finance ?

Marie-Aimée Boury, responsable du développement de l’impact-based finance à la Société Générale, a ouvert la soirée avec une présentation de ce nouveau concept en finance. On estime à 6 trilliards de dollars le funding gap (déficit de financement) qui nous empêcherait d’atteindre les Objectifs du Développement Durable de l’ONU. L’argent nécessaire est disponible mais n’est pas alloué aux projets d’infrastructures pour la santé, l’éducation, l’agriculture, etc. L’impact-based finance propose de concentrer des financements sur les projets au plus fort potentiel pour les bénéficiaires. Pour résoudre un problème de santé publique lié à des maladies respiratoires très fréquentes dans la zone, les solutions financées par de l’impact-based finance peuvent consister à trouver des solutions alternatives aux lampes à huile des foyers ou de désengorger les voies publiques par d’autres infrastructures au lieu de mettre en place un hôpital difficile à financer dans un pays à fort risque de crédit. Au-delà de la positive impact finance qui permet le financement de projets de RSE en les rassemblant sous des produits tels que les green loans, l’impact-based finance encourage le financement de solutions innovantes pour atteindre les ODDs : pour en savoir plus, nous vous conseillons la lecture de ce rapport de l’UN Environment Finance Initiative.

Marie-Aimée Boury présentant l'impact-based finance à l'audience © Audrey Jacquet, Sparknews

Comment produire des baskets (Veja) ou des dalles de moquette (Interface) autrement ?

Autour d’une table ronde, Sebastien Kopp, fondateur de Veja Project et Eric Rampelberg d’Interface ont retracé, les démarches qui ont conduit leurs entreprises à développer un modèle d’affaire performant, pour conquérir de nouveaux marchés tout en vendant des produits les plus éco-responsables possibles. Pour ces deux entreprises, la production de biens éthiques et éco-responsables a été fondamentale dans la conquête de nouveaux marchés. Adopter un modèle qui paye à la juste valeur, du travail humain et des ressources extraites, est une réelle plus-value pour les entrepreneur·e·s.

Sébastien Kopp de Véja et Eric Rampelberg d'Interface lors de la table-ronde animée par Emma Stokking de Sparknews © Audrey Jacquet, Sparknews

Une nouvelle Rocstar sur votre bureau: Innov’Blue

Camilla Amaya Castro nous a ensuite présenté son entreprise Innov’Blue et sa prometteuse invention : le papier minéral. Le papier impression à base de cellulose a une empreinte désastreuse sur l’environnement, le papier minéral est une alternative de haute qualité dont l’empreinte carbone est 67% plus faible.

Camilla Amaya Castro présentant les atouts du papier minéral © Audrey Jacquet , Sparknews

Promouvoir  une inclusion digitale éco-responsable et fiable au Sénégal: Oniriq

Rodolphe Rozier a, quant à lui, fondé Oniriq qui commercialise des kits solaires pour faciliter l’accès au numérique et à l’électricité. Cette start-up produit des kits solaires performants adaptés aux besoins des foyers hors-réseaux. Ceux-ci comprennent un panneau solaire, une BOX de stockage d’énergie, trois lampes et une télévision HD.

Rodolphe Rozier d'Oniriq pitchant au Club de l'Innovation Positive © Audrey Jacquet, Sparknews

Des robots autonomes pour remplacer le glyphosate : Vitirover

Arnaud de la Fouchardière nous a présenté une innovation futuriste: le Vitirover ! Ces robots désherbeurs traitent mauvaises herbes en toute autonomie grâce à des panneaux solaires. C’est une alternative à l’utilisation du glyphosate mais est aussi aux énergies fossiles (aucune consommation de gasoil ni d’essence). Retrouvez bientôt ces troupeaux de robots dans les vignes, les longs des voies ferrées et dans les vergers!

Arnaud de la Fouchardière expliquant l'intérêt de ses robots désherbeurs aux membres du Club © Audrey Jacquet, Sparknews

Upcycle, comment nourrir la ville avec les déchets qu’elle produit

Jeremy Marchenay, responsable développement commercial d’Upcycle, nous a fait découvrir de leur offre B2C (la fameuse Boite à champignons)ainsi que leur service B2B, avec l’opération “Marc contre pleurote” et la vente du composteur Rocket, qui permettent aux entreprises de respecter la législation sur le traitement des biodéchets, tout en engageant et en régalant les collaborateurs grâce aux co-produits de leurs cafés !

Jeremy Marchenay montrant les bénéfices des biodéchets © Audrey Jacquet, Sparknews

Kerhea développe des solutions zéro-déchet à la portée de tous

La stratégie de Kerhéa, défendue par Lucien Kerisit, est d’engager les collectivités locales et sites touristiques dans le zéro-déchet. Cela passe par la sensibilisation des vacanciers, l’accompagnement des collectivités, ainsi que la fabrication et distribution de produits éco-responsables.

Lucien Kerisit présentant Kerhea, une entreprise qui innove et sensibilise aux questions du tri et du zéro-déchet © Audrey Jacquet, Sparknews

Mettre le financement participatif au service de la transition énergétique: Lumo

Lumo, fondée par Alexandre Raguet, est une plateforme pionnière du financement participatif de la transition énergétique et écologique. Ce service d’éco-investissement permet à chaque citoyen de s’engager pour le développement des énergies renouvelables en investissant dans des projets locaux, proches de chez lui par exemple.

Alexandre Raguet nous présentant Lumo, plateforme de financement participatif de la transition énergétique et écologique © Audrey Jacquet, Sparknews

Réinventer le transport écologique: Zéphyr et Borée

Amaury Bolvin nous a présenté l’ambitieux projet de Zéphyr et Borée. Ce cargo à voile permettra au secteur du transport maritime de devenir plus durable en réduisant considérablement l’utilisation de sources d’énergie fossiles, tout en assurant une performance égale au transport actuel. Fiable, économique, éco-responsable, nous avons sans doute là le futur du transport maritime. On a hâte de voir ce projet en phase de conception sur les mers.

Amaury Bolvin veut réinventer le transport maritime, il présente son plan d'action aux membres du Club © Audrey Jacquet, Sparknews

Face à cette multitude de projets engageants et engagés, les membres du Club ont fait face à un choix cornélien : quelle table-ronde rejoindre pour prolonger les échanges et faire fleurir de nouvelles idées ensemble ?

Arnaud de la Fouchardière échange avec les membres du Club de l'Innovation Positive lors d'une table ronde © Audrey Jacquet, Sparknews

Une belle soirée qui nous motive pour les prochaines rencontres des membres du Club de l’Innovation Positive. A la prochaine !

Sparknews

© Sparknews 2018 – Mentions légales – Contact

X